La toilette sèche, un tabou à dépasser pour l’environnement

  • admin 
toilette-seche

Le traitement des eaux usées de nos toilettes a un coût écologique déraisonnablement élevé. Alternative saine et écoresponsable, la toilette sèche a pourtant mauvaise réputation. Il est temps de lever le tabou et d’en finir avec les idées reçues.

La toilette sèche : un choix écologique

Les effets néfastes sur l’environnement des toilettes traditionnelles, avec leur système de chasse d’eau, ne sont, hélas, plus à démontrer. L’utilisation d’eau potable pour évacuer l’urine et les déjections dans un monde où cette ressource se raréfie relève du non-sens. Ces déchets organiques, auxquels s’ajoute le papier hygiénique et divers déchets inappropriés comme les cotons-tiges, polluent l’eau. Il est donc nécessaire de la traiter chimiquement dans des stations d’épuration gourmandes en énergie. L’utilisation de toilette sèche permet de sortir de ce cercle infernal qui contribue à la destruction quotidienne de notre planète.

Comment fonctionne une toilette sèche ?

La toilette sèche fonctionne sur un principe vieux comme le monde : le compost des déchets organiques. Elle se présente sous la forme d’un caisson en bois contenant un seau amovible et éventuellement surmonté d’une lunette de toilette classique. Il existe une grande variété de modèles, du plus rustique au plus sophistiqué.

Les besoins sont faits dans le seau préalablement garni d’une couche de copeaux de bois, puis recouverts d’une nouvelle couche de litière épaisse pour entamer le processus de compost. Le seau doit être vidangé et nettoyé régulièrement.

La toilette sèche est donc aussi simple à installer qu’à utiliser. Elle ne nécessite aucun raccordement et il est facile de se procurer la sciure de bois nécessaire, qui est bien plus économique que l’eau nécessaire pour chaque chasse.

toilettes-seches-ecologiques

Stop aux idées reçues sur la toilette sèche

Il est temps de mettre fin au tabou sur la toilette sèche en démystifiant les principales idées reçues à son sujet.

La toilette sèche ne sent pas mauvais

Contrairement à ce que l’on entend souvent, non, la toilette sèche ne sent pas mauvais si elle est correctement utilisée. Une bonne couche de copeaux de bois après chaque utilisation permet d’éviter toute odeur nauséabonde.

La toilette sèche est propre

Il est important de comprendre que l’urine et les déjections n’ont rien de sale en soi. Ce sont simplement des déchets organiques comme les autres qui doivent retourner à la terre après 12 mois dans le bac à compost.

La toilette sèche est facile d’entretien

La toilette sèche a un entretien des plus simples. Il suffit de vider régulièrement le seau dans le composteur et de le laver ensuite. Rien de plus. Fini le temps perdu à récurer votre cuvette de WC à grand renfort de produits chimiques.

La toilette sèche n’est pas encombrante

Si la toilette sèche nécessite la présence d’un bac à copeaux à proximité, elle ne prend pas beaucoup plus de place que sa version classique et s’adapte à tous types de logements.

La toilette sèche est économique

Utiliser une toilette sèche ne coûte pas plus cher, bien au contraire. La sciure et le papier toilette sont les seuls achats nécessaires. Deux produits qui sont bien moins chers que l’eau.

Conclusion

La toilette sèche est souvent associée au camping-car, à la caravane ou à la toilettes portable. Dépasser les idées reçues pour l’adopter est une nécessité pour protéger l’environnement. En effet, les toilettes sèches comportent plusieurs avantages :

  • Elles permettent d’éviter de gaspiller et de polluer la ressource en eau, qui se raréfie. Elles sont donc écologiques. Elles permettent une économie d’eau considérable.
  • Très simple d’utilisation et économique, elle s’adapte sans problème à tous les foyers qui disposent d’un bac à compost.
  • Les toilettes sèches sont aussi appelées toilettes à compost car elles fonctionnent grâce à la décomposition des excréments. Ce sont des toilettes écologiques qui remplacent les wc chimiques habituels

C’est donc un geste écolo qui vous permet d’économiser des litres d’eau. De plus, vous n’avez pas besoin de fosse septique. Contrairement à ce qui est dit, il existe des solutions pour contrer les mauvaises odeurs comme mettre une ventilation, par exemple. De plus, les toilettes sèches se trouvent le plus souvent dans des cabines à l’extérieur.  Sautez le pas et vous ne voudrez plus revenir en arrière !