Quels sont les déchets autorisés à mettre dans le compost ?

  • admin 
compost-dechets-jardin

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui peut et ne peut pas être mis dans le compost ? En principe, toutes les matières premières végétales et animales sont compostables. Cependant, même parmi eux, il y a des déchets qu’il vaut mieux ne pas composter en raison de résidus indésirables, par exemple les métaux lourds contenus dans les cendres de bois et d’autres substances douteuses. Les excréments des chats et autres carnivores sont également tabous.

Quels déchets pouvez-vous jeter dans le compost ?

La litière pour petits animaux, les coquilles d’œufs, le marc de café y compris le filtre et les sachets de thé, les feuilles d’automne, les fruits tombés, les boutures de plantes vivaces et d’arbustes, les boutures de gazon, les restes de légumes, les plantes en pot fanées et les fleurs coupées peuvent être compostés sans problème. Les fruits pourris et les boutures de gazon doivent être disposés en fines couches en raison du risque de pourriture.

Quels déchets n’ont pas leur place dans le compost ?

La cendre de bois est déconseillée car elle peut contenir des niveaux élevés de métaux lourds selon l’origine du bois. Les excréments de chiens et de chats, les sacs d’aspirateurs, les magazines, les mouchoirs en papier, les mégots de cigarettes, les balayures de rue, le métal, la pierre, le cuir, les matériaux plastiques et composites (Tétrapacks) et le bois traité sont également mieux laissés à la collecte des déchets. Cela s’applique également aux parties de plantes infectées par des maladies telles que le feu bactérien ou la hernie des choux. Les résidus de pulvérisation naturels et synthétiques n’ont pas non plus leur place sur le compost. compost-dechets

Que faire des plantes malades ?

La possibilité de composter les plantes malades dépend de ce dont elles sont infestées. Les fruits pourris tombés et stockés peuvent généralement être compostés sans danger. Cela s’applique également aux citrouilles et aux courgettes tombées dans l’oïdium ou aux feuilles de fruits infectées par des champignons foliaires tels que la rouille ou la tavelure. Les agents pathogènes ne se multiplient que sur des tissus végétaux vivants ou sont dégradés au cours de la décomposition. Les champignons, les bactéries et les virus qui survivent dans le sol peuvent également survivre dans le compost. Les légumes-racines présentant des noircissements de carottes ou de radis, les tiges de choux présentant des signes de hernie du chou, les pommes de terre et autres parties de plantes infestées par de petits drageons (nématodes) ne doivent pas être compostés, mais jetés à la poubelle ou livrés à une usine de compostage. Les germes sont éliminés en toute sécurité par des méthodes de traitement professionnelles.

Conclusion

Faire un compost est une très bonne idée mais encore faut-il savoir ce qu’on peut mettre dedans. Le compost est composé de déchets organiques (déchets verts, déchets de cuisine, fruits et légumes…). Vous pouvez aussi mettre dans votre compost des feuilles mortes, les mauvaises herbes, des branchages, … Ce compost va se transformer en engrais écologique (terreau). Il est mieux de faire ça dans un bac à compost afin de regrouper tous les déchets et de ne pas en mettre partout. Il est aussi important d’aérer le compost. En effet, l’aération va aider à l’équilibrage du compost entre les couches sèches et les couches humides. Une fois le compost à maturation, vous pourrez étaler cet engrais naturel sur votre potager.